Pourquoi pas "Moselle enfumée" ?

 

1 images bonneteau

A quelques jours des élections européennes, était-ce le meilleur moment pour jouer la Moselle au bonneteau ?

La manière fut si imprudente que même Feu le chanoine Collin s'en  émut. Lui qui, depuis 1921, dormait au Paradis du sommeil du Juste, revit depuis mai 2019 une frayeur des années trente.

Ne me demandez pas d’où je tiens l’info.

En nous excusant de ressucciter son image, rassurons donc cet homme d'église dont le patriotisme chatouilleux, vaporisé dès 1919 dans ses articles du "Lorrain", sert encore à Metz de référence au dernier carré barrèsien : Qu'il dorme sur ses deux oreilles. Quelle que soit demain la couleur du gobelet,  une Moselle en boule en sortira toujours  verte.

Mais quelle idée saugrenue de  tripoter en trois dimensions les bornages d’un pays frontière déjà suffisamment compliqué avec deux ?   et tout cela par jeu ?

Vous ne vous rendez pas compte ? Nous avons l’air fin, à présent, avec notre "Moselle humiliée"… Pourquoi pas "Moselle enfumée", du temps que vous y étiez !

C’est un souriant maire de Nancy qui  avait tiré le premier, en suggérant aux Mosellans d’aller se faire voir ailleurs. La France pourrait profiter de l’aubaine pour les remplacer par des Champenois de la Haute-Marne,   vrais-faux Lorrains sans doute, mais allergiques à l’eau Platt.

D’où ce fameux déjeuner-débat sur l’avenir du Grand-Est. Il se tenait au "Club du lundi", le genre de causette qui ne mange pas de pain mais  tartine le futur. à la petite semaine.

2 Henard fait flop chez Weiten Numeriser

  

Cliquer ici pour lire la suite…